promouvoir les artistes femmes - galerie Montréalaise

Pourquoi ma première oeuvre a été une Vandale de MissMe

Publié par Camille Cazin le

J'étais dans la rue quand j'ai vu le travail de MissMe pour la première fois. Une femme nue portant une cagoule aux oreilles de Mickey avec son T-shirt découvrant un sein qui avait été remplacé par une tête de licorne. Je me suis arrêtée devant, et je l'ai montré à l'ami avec qui j'étais. Il m'a répondu : "Oh oui, c'est cool, il y en a plein sur le bouvelard Saint Laurent".

 J'ai adoré ce regard intense, cette position ancrée dans le sol. L'ironie et la puissance que dégageaient cette femme nue dans les rues enneigées de Montréal révélaient une intelligence artistique et sociale qui m'a touché.

 

 

 J'ai pris une photo de cette œuvre d'art et les jours suivants, je lui ai donné de nombreuses significations différentes, toutes liées à la place du corps féminin dans notre société 

Je suis vraiment tombé amoureuse du travail de MissMe, quand je l'ai découvert. Son travail est si explicite. Ces icônes sont fortes. Elles sont inspirantes.

Pour moi, cette Vandale était une représentation de la femme moderne; Une représentation de la femme qui sait que son corps est objectivé, mais qui, malgré cela, en reprend la pleine possession.

 J'ai rencontré d'autres Vandales de MissMe dans les rues. Certaines avec des requins, certains avec le majeur remplaçant la poitrine. Je souris toujours quand je les vois… une armée dans les rues, qui martèle lentement mais sûrement l’esprit des gens dans la ville un message puissant

MON corps est a MOI, et je fais ce que je veux avec. 

 

MON corps est à MOI et je fais ce que je veux avec. 

Mon corps nu est à moi et il n’existe pas pour vous séduire, ni pour vous vendre quelque chose. 

 La question du corps féminin et l'abus de sa représentation n'est pas nouvelle. Cependant, j'ai apprécié le fait que la MissMe utilise le vecteur du Street Art pour aborder cette question et l'exposer aux gens dans la rue, sans autre explication qu'une image, la laissant à l'interprétation. 

Ces Vandales ont fortement résonné chez moi car à l’époque où j’ai découvert ses oeuvres, je souffrais de harcèlement sexuel au travail et me sentais prise au piège.

Cette Vandale m'a interrogé sur ce que mon corps projetait malgré lui, malgré moi. Elle m'a ouvert des opportunités pour devenir plus forte.

  

J'ai travaillé dur pour acquérir l'une des œuvres de MissMe et je l'ai acheté quelques semaines après avoir quitté mon emploi. Cela m'a donné le courage qui me manquait dans ma vie quotidienne.

depuis 2015, Elle est sur le mur de mon salon, à la vue de tous. Elle nous regarde… elle ne laisse personne indifférent. Certains voient immédiatement un message féministe en elle, d’autres non. Les enfants voient d'abord ces oreilles de Mickey Mouse, les adultes ne partagent pas toujours ce qu'ils en pensent, mais au moins, cela leur donne matière à réfléchir!

Et vous? pourquoi avez-vous décidé d'acheter votre première œuvre d'art? 

  Camille Cazin

Liquid error (sections/article.liquid line 113): internal
fr